Max - Sarah cohen.scali


✧ Avant de lire Max, je n'avais jamais compris le point de vu des méchants, leur motivation, leur point de vu.  

 

Je vous retrouve dans une première chronique avec Konrad (aka Max), né le jour de l'anniversaire du Führer (Hitler) et premier bébé né sous le programme Lebensborn. Dans ce livre nous allons le suivre de son état de foetus jusqu'à son enfance en tant qu'enfant nazi.

 

Se mettre dans le peau d'un foetus est carrément glauque, il entend tout se qui se passe à l'exterieur, contrôle chacun de ses mouvement et est capable de penser par lui même. Ensuite vient le moment où il sort du ventre de sa mère... comment dire que c'est juste ignoble et répugnant (enfin du point de vu de l'enfant).

Max va grandir dans les meilleurs établissements allemands qui ont pour but d'éduquer les enfants pour qu'ils deviennent de parfait petits nazis. 

Lorsque le programme s'agrandit au pays occupé par l'Allemagne, Konrad va rencontrer Lukas, un polonais qui s'avère être juif. Grâce à cette rencontre, le jeune Konrad va se lié d'affection et se trouver "un frère" qui va par la suite essayer de lui faire comprendre que les nazis ne sont pas si bons que ça.

 

Cette histoire a été comme une décharge électrique qui m'a fait comprendre que les méchants ont leurs propres motivations, convictions... Certains ne savent même pas que ce qu'ils font son mal, pour eux c'est bien et normal.

De même qu'une personne ayant grandis d'une certaine façon va croire que c'est normal et que tout le monde fait la même chose jusqu'à qu'elle rencontre une personne qui à grandis différemment et remette son éducation en question.

 

N'hésitez pas à donner vos avis en commentaire, bisous les pingouins !

Sarah :)

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Dareel (lundi, 12 décembre 2016 09:16)

    ... J'espère que tu as raison, et qu'ils ne se rendaient pas tous compte de ce qu'ils faisaient, sinon vraiment...

    Roman claque et coup de coeur !